Liberté n° 333 – Hiver 2022

Derrière les murs

Frontières, prisons, hôpitaux psychiatriques

L’enfermement, comme logique et comme relation, n’a pas de murs. Si la prison en est l’élément central, si elle représente la forme la plus visible et tangible de l’enfermement à l’intérieur de nos sociétés, elle ne témoigne pas, à elle seule, de ce que l’on pourrait appeler l’organisation carcérale de l’espace et du temps. Dans ce dossier, nous proposons d’explorer les lieux et les moments de l’enfermement. Comment apprendre à connaître et reconnaître les «géographies de l’enfermement» telles qu’elles se déploient ici et maintenant, afin de mieux les défaire dans l’avenir?

Entretien

Reportage

Essai libre

Dossier

Dessins