• Théâtre de l’ordinaire, le fait divers met en relief une tragédie qui, en arrivant aux autres, nous permet tantôt de savourer des désirs innommables, tantôt de méditer sur le destin. Il offre l’illusion d’un ordre en agissant d’une manière analogue à la fiction: un début, quelques protagonistes, quelques péripéties, une fin; du sens à opposer à l’absurdité de l’existence, à un monde trop complexe, qui fuit entre les doigts.