Dossier / Document

«Un démon cruel et redoutable»

Dans son adresse Aux Canadiennes (1909), Laure Conan exhortait vertement les femmes à participer à la lutte contre l’alcoolisme, responsable de l’aliénation du peuple canadien-français. Elle en faisait à la fois une question de santé publique et de conservation de la nation.

Mesdames,

Voici des années déjà que la lutte contre l’alcool est, chez nous, vigoureusement menée.

Devant les ravages de ce mal, qui nous avilit, qui ruine notre sang, l’Église et l’État se sont émus, se sont unis et, à travers le pays, il y a eu un grand mouvement de tempérance. […]

L’on me charge, Mesdames, de vous dire ce que la patrie attend de vous en ce grave péril. Daignez m’accorder une attention sérieuse. Il s’agit de tout notre avenir. Intérêts phy­siques, intérêts moraux, intérêts nationaux, intérêts éternels, tout est en jeu.

L’avez-vous compris? dans le mouvement de tempérance, avez-vous mis votre influence – cette influence si puissante? Êtes-vous bien sûres, Mesdames, d’être innocentes de nos maux?

La suite de cet article est protégée

Vous pouvez lire ce texte en entier dans le numéro 308 de la revue Liberté, disponible en format papier ou numérique, en librairie, en kiosque ou via notre site web.

Mais pour ne rien manquer, le mieux, c’est encore de s’abonner!