Critique – Scènes

Le silence ne nous protégera pas

En écho à la critique qui précède, nous publions ici le témoignage d’une participante à La sentinelle n° 1. Dans ce texte, d’abord paru sur le site internet de l’Espace GO le 8 février 2022, Mireille Tawfik raconte cette journée de questionnements et de sororité.

«Le silence ne nous protégera pas», dit Audre Lorde.

«Mais la parole ne nous protégera pas non plus. Pas nécessairement. Pas toujours. Il existe des dangers à prendre la parole, et ces dangers pèsent particulièrement sur certains corps et certaines voix», rétorque Alexandra Pierre.

Les personnes invitées à prendre la parole le 3 décembre à l’Espace GO étaient à l’image des femmes réunies par Émeline Goutte pour réfléchir cette Sentinelle: Catherine Bourgeois, Carolanne Foucher, Yohayna Hernández [directrice du cahier scènes de Liberté, ndlr], Anne-Laure Mathieu, Émilie Monnet, Lisa Ndejuru, Solène Paré, Alice Tixidre, Tatiana Zinga Botao et moi-même. Notre première rencontre d’idéation a fait surgir autant de préoccupations qu’il y avait de femmes présentes:

La suite de cet article est protégée

Vous pouvez lire ce texte en entier dans le numéro 335 de la revue Liberté, disponible en format papier ou numérique, en librairie, en kiosque ou via notre site web.

Mais pour ne rien manquer, le mieux, c’est encore de s’abonner!