Dossier

Quinze pour cent

Une jeune actrice, partie tourner un film de zombies avec un réalisateur anglophone, se retrouve coincée au dix30, où elle rencontre de vraies créatures d’outre-tombe. Extrait de Villes mortes (2011) de Sarah Berthiaume.

On se prend par la main, on sort du building, pis on se met à zigzaguer dans les rues désertes. De dédale en dédale, on arrive au centre du labyrinthe. La Place Extasia. Le cœur du dix30. Je reprends mon souffle, mais j’essaie de rester aware. Le combat est pas fini, je le sens. Juste comme je me dis ça, y a de la musique de Noël qui sort des lampadaires. Seigneur. De la musique de Noël. On est le premier novembre. Mais la musique de Noël, c’est rien. Ce qui sort après est mille fois pire.

«Inspiré du modèle du lifestyle center, le Quartier dix30 est situé à l’angle des autoroutes 10 et 30 à Brossard. Ce tout nouveau concept commercial constitue la nouvelle tendance d’avenir. Plus de deux cents boutiques et restaurants s’étalent sur un terrain de deux millions de pieds carrés, permettant au public de satisfaire tous ses besoins dans un même lieu. Doté d’une salle de spectacle ultramoderne de neuf cents places, d’un hôtel-boutique, d’un spa et d’un gym, le Quartier dix30 représente un investissement de près de cinq cents millions de dollars ayant pour objectif de créer un milieu de vie urbain où il fait bon vivre et s’amuser. Le Quartier dix30, c’est plus qu’un centre commercial: c’est un centre à l’échelle humaine axé sur la qualité de vie, la beauté, les espaces verts et une grande diversité au point de vue de l’offre. Quartier dix30: laissez-vous surprendre encore et encore!»

Toutes les portes de toutes les boutiques s’ouvrent en même temps. Aldo, h&m, Indigo, Apple Store, Atmosphere, Future Shop, Walmart, Fruits & Passion. Pis ils sortent. Ils sont des milliers. Il en sort de partout. Ils avancent vers nous en brandissant des sacs de plastique qui leur pendent au bout des bras. Ils râlent des noms de marque. En dix secondes, on est encerclés. Shaun m’attire à lui.

La suite de cet article est protégée

Vous pouvez lire ce texte en entier dans le numéro 301 de la revue Liberté, disponible en format papier ou numérique, en librairie, en kiosque ou via notre site web.

Mais pour ne rien manquer, le mieux, c’est encore de s’abonner!