Dossier

La moitié du monde

On s’étonnera peut-être de voir Liberté consacrer un dossier au féminisme. La revue, à travers son histoire, a en effet traîné la juste réputation d’être une taverne. C’est d’ailleurs un reproche qui nous est encore parfois adressé. Pour comprendre dangereusement, la thématique nous semblait donc à propos.

Des suffragettes aux féministes actuelles, chaque décennie a porté ses revendications, mais a aussi vu une pensée naître, un mouvement s’articuler et une parole être prise. Le féminisme s’emploie à lire le monde autrement. En ce début de vingt et unième siècle, nous avons voulu explorer ce que, spécifiquement, il permet de déchiffrer de la situation contemporaine. Que nous donne-t-il à voir qu’aucune autre lecture n’éclaire? Que révèle-t-il? En bref, quel portrait nous aide-t-il à dresser du monde dans lequel nous vivons?

Comme tout mouvement porté par un regard visionnaire, le féminisme se présente tout à la fois comme une éthique et une utopie. Au-delà des nécessaires combats pour des enjeux précis, telle l’équité salariale, le féminisme s’avère ainsi d’abord une exigence: doter d’un véritable poids politique ce que le pouvoir tait et tient à distance.

Ce dossier veut rendre compte de la diversité des stratégies possibles pour nommer la domination et la faire disparaître.

Vous avez apprécié?

Découvrez ce texte ainsi que plusieurs autres dans le numéro 307 de la revue Liberté, disponible en format papier ou numérique, en librairie, en kiosque ou via notre site web.

Mais pour ne rien manquer, le mieux, c’est encore de s’abonner!