Dossier

brb (irl)

j’ai voulu écrire
l’amour et les algorithmes

j’ai cru connaître
leur bois et m’en chauffer
assez pour arriver
à m’en distancier
assez pour dire
la paille et la poutre
et peut-être faire
voir la forêt

je n’avais pas vu
venir le virus
qui déformerait tout
le sens de ma distance
emportant l’espace
que j’habitais
sous les couverts
la nappe tirée
sous le décorum
la trappe ouverte
sous mon corps
pas habitué
ni à l’inertie
ni à la gravité
ni aux pensées
fragmentées

moi qui ai vécu
le bogue de l’an 2000
je n’aurais pas cru 2020
aussi septique

pourtant
nos corps savent
l’infection des ancêtres
nous en avons reçu
la forme de la distance
l’empreinte des murs
le sens du confinement
en héritage

les pandémies reviennent
et la terre tourne
entre 1918 et 2020
toujours quatre murs
mais plus la même distance
nous avons maintenant
une fenêtre de plus
d’où se rapprocher

mais moi
j’ai connu
le temps d’avant
le monde sans
virtuel

La suite de cet article est protégée

Vous pouvez lire ce texte en entier dans le numéro 329 de la revue Liberté, disponible en format papier ou numérique, en librairie, en kiosque ou via notre site web.

Mais pour ne rien manquer, le mieux, c’est encore de s’abonner!