Dossier

Au temps de la spéculation amoureuse

Entretien avec 2Fik

L’artiste 2Fik s’est intéressé aux algorithmes qui dérèglent la boussole de nos désirs.

Artiste multidisciplinaire installé à Montréal depuis 2003, 2Fik est à la fois directeur artistique et modèle de ses œuvres. Modulant sa propre pilosité au gré des métamorphoses, il change de peau, de style et de genre pour créer et incarner une galerie de personnages qui peuplent son œuvre photographique et performative.

Né en France, d’origine marocaine, 2Fik navigue entre les identités, remettant en question les croyances et les a priori, en se jouant des stéréotypes avec un humour délinquant. Plongé depuis cinq ans dans l’expérimentation des plateformes de rencontre en ligne, il prépare sa propre version d’une application de rencontre où il créera lui-même une centaine de profils, incarnant des avatars de tous genres, styles, attirances et pratiques sexuelles.

Dans la lignée de ses performances précédentes, les questions identitaires sont saillantes, mais sans jugement porté. La représentation de soi, sous la loupe de son art, ouvre une conversation sur la solitude et l’amour. Le metteur en scène Gaétan Paré, utilisateur enthousiaste et critique des applications de rencontre, a infiltré la rédaction de Liberté le temps de cet entretien.

La suite de cet article est protégée

Vous pouvez lire ce texte en entier dans le numéro 329 de la revue Liberté, disponible en format papier ou numérique, en librairie, en kiosque ou via notre site web.

Mais pour ne rien manquer, le mieux, c’est encore de s’abonner!