Dossier

«Des fois j’ai l’impression que la norme parle à travers moi»

Le Jello du bonheur

Les musiciens jouent une introduction grave, sombre. Adèle, Louis-Maxime, Antoine et Maïté sont debout sur le praticable B à jardin. Matisse, Malek et Lili sont debout sur le praticable B à cour. Joëlle et Rémy sont assis au sol au centre du plateau. À leur côté, un aspic de Jello. Très lentement, Rémy prend une cuillérée de Jello et la tend à Joëlle. Elle reste immobile.

Adèle — Des beaux enfants qui rient en courant sur le gazon, c’est ça, le bonheur.

La suite de cet article est protégée

Vous pouvez lire ce texte en entier dans le numéro 327 de la revue Liberté, disponible en format papier ou numérique, en librairie, en kiosque ou via notre site web.

Mais pour ne rien manquer, le mieux, c’est encore de s’abonner!