Dossier

Les membres compatibles

L’économie transactionnelle des sites de rencontre.

Le «système» permet une «sélection» par «affinités» de «membres compatibles» via des «scores» établis grâce au «questionnaire». Questions, donc. Sur mes opinions politiques: Pensez-vous que le gouvernement devrait limiter la grande distribution et favoriser les petites entreprises? Êtes-vous favorable au nucléaire? Mes habitudes de vie: Pouvez-vous obtenir facilement des drogues illégales à travers votre réseau social? Ma sexualité: Vous sentez-vous coupable après avoir eu des relations sexuelles? Dans les bonnes circonstances, permettriez-vous à un partenaire de vous lécher l’anus? Malaise. Fou rire. Malaise. J’ai pensé arrêter là. J’ai pensé: je continue, mais je ne réponds pas. Option: Ne se prononce pas. Mais alors, je vais le rencontrer comment, ce membre compatible, hein?

Ensuite, se créer un «profil». Décrivez votre personnalité en un mot. Stupeur devant le menu déroulant de vingt-cinq mots ayant la prétention de décrire une personnalité. J’ai longuement hésité entre «ami des animaux», «pitre de la classe», «col bleu», «sapiophile» ou «diva». Finalement, j’ai mis «aventurier» (la preuve, je suis ici). S’en est suivi: Êtes-vous ambitieux? (Aventurier, ça ne suffit pas?) Que faites-vous un vendredi soir typique? (Vendredi, c’est ravioli!) Un court résumé de vous (sic). (Aventurier, ça marche?)

CV, lettre de motivation, entretien d’embauche. Il n’y a pas si longtemps, je cherchais du travail. Je cherche aussi à acheter un appartement, je n’y arrive pas. Peut-être pourrait-il y avoir un concept tout inclus? Chum et condo? Optimisation, gestion. Capitalisation.

La suite de cet article est protégée

Vous pouvez lire ce texte en entier dans le numéro 313 de la revue Liberté, disponible en format papier ou numérique, en librairie, en kiosque ou via notre site web.

Mais pour ne rien manquer, le mieux, c’est encore de s’abonner!