Fictions

Liberté logo L

Gamer

mesdames et messieurs permettez-moi de me pencher sur mon passé aussi glorieux qu’une waitress au bar chez Hélène de Sherbrooke sur cette adolescence surtout passée en Beauce entre Saint-Benjamin et la Polyvalente des Abénaquis de Saint-Prosper où je menais une vie de nerd parfait à me faire écœurer par tout le monde avec le silence complice des professeurs dans le fond j’aurais pu me promener avec un sticker sur le front sur lequel on aurait...
Liberté logo L

Le roi (extrait)

T u n’étais pas grand-chose. Tu es parti parce que tu n’avais rien à perdre. Pour oublier une fille. Pour que la fille t’oublie. Ou parce que ça pourrait faire bien sur le CV. Maintenant, chez Oxxo, au parc, dans les toilettes publiques, on te demande d’où tu es. Ça te fait un velours. D’en parler, de dire (de te vanter) que tu viens du paradis,...
Liberté logo L

Hiver suédois 

Sur le pont la silhouette disparaît dans la pénombre. Seule existe alors une braise qui flotte un moment, puis bondit d’un mètre, rougeoie plus fort, retourne tressaillir à mi-hauteur. De loin on ne peut voir, quand la silhouette repasse dans le faisceau d’un lampadaire, combien elle est élégante dans sa gabardine au col remonté, sa casquette carreautée aux oreillettes descendues. Elle s’efface de nouveau,...
Liberté logo L

Le gros lot 

La permanence des choses ne tient parfois qu’à un fil pour les structures moléculaires complexes que sont les civilisations. Le plus anodin des événements peut déclencher le chambardement, provoquer la volatilisation féroce de l’ordre établi, révéler les forces en ébullition jusqu’ici latentes. Même les géants trébuchent sur des brindilles, glissent sur des peaux d’huile. ––– Cela faisait quelques semaines que l’on suivait en haletant la montée...
Liberté logo L

Felicità felicità

Le soir où j’ai rencontré Andrea au City Circus Hostel d’Athènes, il buvait dans le lobby avec trois Américains rencontrés quelques heures plus tôt. Je voyageais avec des amies, et Jared, le plus vieux du groupe, nous avait invitées à les rejoindre. « Come and join us, we are the International Geographic ! », avait-il clamé. Mes amies et moi trouvions ridicules ces garçons saouls, mais avions...