Séduits par la droite
313 | Automne 2016
Un rempart contre la domination

Chapeau: 

La traduction et l’essai, armes de la résistance.

Le refus du compromis qui gouverne les essais de Nicole Brossard et de Nathanaël et qui me conduit vers eux aujourd’hui m’a déjà effrayée. En première session à l’université, en 2001, j’ai entendu une conférence de Brossard qui bousculait de nombreuses idées reçues que j’entretenais alors sur la littérature. La professeure ne nous n’avait pas préparés à entendre cette parole, elle n’est pas revenue non plus sur cette intervention au cours suivant. Dans un amphithéâtre de cent vingt étudiants, il n’est pas aisé, on s’en doute, d’entrer en dialogue avec son enseignante. Mes camarades de classe, vers qui je m’étais tournée avec désespoir et qui n’avaient rien compris à la présentation, s’étaient juste refermés, me laissant seule avec mes questions. Je ne saisissais pas toutes les nuances du propos de Brossard, mais j’entendais bien l’appel à la résistance et la force de ce discours qui ne s’excusait pas d’exister. Je me rappelle qu’elle remettait notamment en question les frontières traditionnellement admises entre le roman, la poésie et l’essai. Une idée qui m’avait choquée sur le coup, mais qui me suit pourtant encore aujourd’hui. 

[...]


Extrait du texte publié dans Liberté n° 313. Pour lire ce numéro en version intégrale, visitez notre boutique.