Simon Tremblay-Pepin

La pose du dandy

313 | Automne 2016

Sous couvert d’écrire un journal, Carl Bergeron trace à contre-jour le portrait d’un dandy conservateur. La lumière dans laquelle se découpe l’ombre de ce dandysme émane d’un adversaire : le libéralisme postmoderne qui traverse la société québécoise. On comprend ce distingué personnage de trouver un tel éclairage insupportable, mais la noirceur que lui-même projette n’est guère moins aveuglante.

[...]