Que reste-t-il de la contre-culture dans le Québec Inc.?
299 | printemps 2013
Profils de fantômes

Chapeau: 

Soupault fait le trottoir, Céline vocifère et Labiche encaisse.

Je déambulais avenue du Mont-Royal un samedi d’été, la circulation automobile interdite, des étalages de marchandise en solde installés au bord des trottoirs : fringues, godasses, cadrans et calendriers, tapis de souris… et des pelles à gâteaux ! Puis, côté nord, entre les rues Saint-André et Pontiac, des livres, le tout-venant des best-sellers spéculatifs, l’à tout-va des manuels pratiques, le clinquant de la psycho-pop et le médium saignant du polar, des invendus d’has-been, les recettes de Juliette Huot et, soudain, cordés comme des sardines, j’aperçois dans une boîte un dos de couverture qui m’est familier avec les deux fines lignes bleues qui le barrent et le petit casque muni d’ailes dont le Mercure de France a fait son logo : je l’empoigne, je le sors du lot, je le retourne, c’est un Soupault! [...]

À propos de : 

Philippe Soupault, Eugène Labiche, Mercure de France,1964, 219 p.

Louis-Ferdinand Céline, Écrits polémiques, édition critique établie, présentée et annotée par Régis Tettamanzi, Éditions8, 2012, 982 p.

Pascal Mérigeau, Jean Renoir, Flammarion, 2012,, 1102 p.