Pierre Lefebvre

Rencontre avec André Pratte et Amir Khadir

298 | hiver 2013

Liberté — L’une des questions importantes qu’a soulevées le conflit étudiant est celle du dialogue entre les citoyens et le pouvoir.

Pourquoi je déteste la culture

299 | printemps 2013

En 1970, j’avais beau être le contemporain du Grand cirque ordinaire, des éditions Cul-Q ou de la Nuit de la poésie, ça laissait mes trois G.I. Joe indifférents.

Le testament et l'héritage

300 | Été 2013

Il y a quelques années, j’ai entendu un gars dire à la télé que si Diogène était vivant, il chercherait une communauté. L’intuition n’était peut-être pas bête. Si au temps de la Grèce antique le vieux Cynique cherchait désespérément un homme, soit quelqu’un sachant vivre et penser par lui-même, ce qui semble aujourd’hui introuvable, c’est bien une société plus vaste que la stupide somme de nos intérêts personnels ; un lieu où nous ne serions pas livrés à nous-mêmes.

Présentation - Nous ne sommes pas seuls

300 | Été 2013

L’automne dernier, nous nous penchions sur un certain travail de sape auquel s’affairent consciencieusement les conservateurs en poste à Ottawa, de même qu’un tas de gens à gauche comme à droite, au provincial, au municipal ou encore du côté du privé. Le pouvoir conservateur en étant à la fois la figure la plus visible et la plus active, nous avancions qu’il pouvait fort bien être considéré comme le fer de lance de cette tendance, si ce n’est même son avant-garde.

Le passé compliqué

300 | Été 2013

Mommy d’Olivier Choinière est d’abord une image forte: notre maître le passé, comme le nommait Lionel Groulx, est une mère morte-vivante (littéralement, comme chez Romero ou dans The Walking Dead) n’ayant pas d’autres désirs que de dévorer sa progéniture jusqu’à l’épuisement. La pièce débute pourtant comme un conte de fées ou, enfin, la version qu’en propagent les studios Disney.

La gouvernance : un crime parfait

300 | Été 2013

Liberté: Votre dernier ouvrage, Gouvernance: le management totalitaire, se concentre sur la nature d’un mot. Quand le mot «gouvernance» a-t-il commencé à vous irriter? Comment vous est-il venu l’intuition que ce terme n’était pas innocent?

Tous banlieusards

301 | Automne 2013

La banlieue est partout. En ville, à la campagne  et, évidemment, en banlieue. Peut-être n’est-il pas  délirant, en suivant cette pente, de se dire qu’elle se  trouve également en chacun de nous.

La violence et l'ennui. Quatrième confession d'un cassé

301 | Automne 2013

1 - Mon père et ma mère venaient tous les deux de la ville, une origine commune qui ne les unissait pas. Mon père rêvait de s’installer dans le fin fond d’un rang ou, mieux encore, dans le bois, juste à côté d’un lac ou bien donc d’une rivière mais, pour ma mère, c’était un peu le contraire. Dans la mesure où le théâtre, le cinéma, les librairies, les musées, les cafés, aussi, étaient pour elle le sel de la vie, la seule chose qui l’intéressait était de se rapprocher le plus possible du centre-ville.

L'Amérique case par case. Rencontre avec Réal Godbout

301 | Automne 2013

Liberté : Pourquoi Kafka ?

Le cadre et la révolte

302 | Hiver 2014

Avant-hier, je me suis retrouvé par hasard au coin de Ste-Catherine et Berri. Comme je venais de l’ouest en marchant du côté nord, il m’a été presque impossible de ne pas voir tout à coup un panneau, pas très grand, mais quand même, où s’affichait le visage de Richard Desjardins. Juste à côté de lui, il y avait un texte, coiffé d’une phrase ressemblant à une injonction et qui allait comme suit : J’appelle à la révolte de tout mon coeur.

Pages