Micheline Cambron

Jovette en sirène

311 | Printemps 2016

En 1934, Robert LaPalme publie une caricature de Jovette Bernier. Ce magnifique portrait, réalisé selon la première manière, cubiste, du caricaturiste, et placé sous l’en-tête « Les sirènes », s’offre à nous comme une énigme. Pourquoi Robert LaPalme a-t-il jugé que Jovette Bernier constituait un bon sujet de caricature, assez connue pour être reconnaissable et pour être objet de jugements ? La pratique de la caricature fait très peu place aux femmes comme sujets, sinon de manière stéréotypée. Aussi faut-il croire que Jovette Bernier était une personnalité hors du commun.