Michel Lacroix

Le séduisant mépris de l’antipopulisme

317 | Automne 2017

Engoncé dans le mauvais sommeil d’avant les longs vols matinaux, agité par la fébrilité ambiante, je me suis réveillé en sursaut dans le cauchemar de la victoire de Trump, en cette noire nuit de novembre dernier. Uni dans ma solitude télévisuelle à des millions de spectateurs impuissants de l’histoire en train d’advenir, j’étais supérieurement horrifié.