Michel Biron

Une littérature qui déborde

312 | Été 2016

À première vue, rien de plus dissemblable qu’Une saison dans la vie d’Emmanuel (1965) et Soifs (1995) : d’un côté, un court roman dur et ironique devenu un classique de la littérature québécoise; de l’autre, le début d’une émouvante épopée romanesque qui compte aujourd’hui huit titres et plus de deux mille pages.