Seul ou avec d'autres
308 | Été 2015
Lumière noire

Chapeau: 

Le dernier recueil de Benoit Jutras confirme sa maturité poétique.

À la lumière d’Outrenuit, le cinquième livre de Benoit Jutras paru aux Herbes rouges, j’ai relu les quatre précédents. Quand une œuvre commence à prendre une certaine ampleur, j’aime revenir en arrière pour me rappeler d’où vient la voix qui la porte. Je raconte ceci pour dire combien j’ai été frappé par sa cohérence et sa rigueur. D’emblée, le projet était clair – car c’est bien la nuit que la phrase inaugurale de Nous serons sans voix posait en 2002 au seuil de l’œuvre: «Tu prononces le mot nuit.»

C’est à ces premiers mots que fait aujourd’hui écho la parution d’Outrenuit, un livre dur et magnifique qui vient confirmer ce que l’on savait déjà mais qu’il faut redire sans détour: Benoit Jutras est l’un des plus grands poètes au travail au Québec.

[...]


BENOIT JUTRAS
Outrenuit
Les Herbes rouges, 2014, 120 p. 


Extrait du texte publié dans le numéro 308 de Liberté. Pour lire ce numéro en version intégrale, visitez notre boutique.