Habiter ou exploiter le monde?
311 | Printemps 2016
Littéraires et pragmatiques

Chapeau: 

Élise Turcotte repart en grève.

Irène est morte. Comme dans Huis clos de Sartre, elle se retrouve dans un autre monde, enfermée dans un bunker où elle passe ses jours à enseigner, comme elle s’y acharnait lorsqu’elle se trouvait parmi les vivants. Irène enseigne la littérature, elle l’enseigne à d’autres petits morts, supervisée par une surveillante, elle leur enseigne un seul livre, celui qu’elle a pu ramener de l’autre monde : Dialogues en paradis de Can Xue. On aura compris que le roman d’Élise Turcotte prend la forme d’une fable, un peu simple mais entêtante − c’est un parfum, qu’on le dise comme ça −, sur le caractère précieux, et unique, et nécessaire de certaines choses, même si la société les piétine. Parce que la société les piétine.

[...]


Extrait du texte publié dans Liberté n° 311. Pour lire ce numéro en version intégrale, visitez notre boutique.