Lilium

La menteuse, le témoin et la preuve

317 | Automne 2017

Peu de temps après ma rupture, une nuit où mon angoisse m’interdisait le sommeil, j’ai appelé SOS violence conjugale. J’avais besoin de savoir. Si c’était ça. Si ce que j’avais vécu était vraiment de la violence conjugale, parce que, même si mon ex m’avait frappée, la détresse psychologique dans laquelle je me trouvais m’embrouillait l’esprit.