Séduits par la droite
313 | Automne 2016
L’eau et la violence d’État

Chapeau: 

Retour de Patricio Guzmán sur l’histoire du Chili.

Bien qu’il s’agisse d’une broutille, il m’est difficile de ne pas mentionner le court-métrage de Chloé Sainte-Marie sur elle-même – se mettant en scène au présent et dans les derniers temps de la vie de Gilles Carle (images de ses obsèques comprises) – projeté avant Le bouton de nacre, tant un choix de programmation si regrettable a perturbé mes premiers moments en compagnie du film de Patricio Guzmán, la mièvrerie complaisante du court-métrage parasitant le calme majestueux des premières images du long.

[...]


Extrait du texte publié dans Liberté n° 313. Pour lire ce numéro en version intégrale, visitez notre boutique.