Habiter ou exploiter le monde?
311 | Printemps 2016
Le visage raviné du pouvoir

Chapeau: 

L'aménagement du paysage forge l'alliance entre l'État et le capital.

Une image de la mobilisation étudiante contre les mesures d’austérité du gouvernement libéral au printemps 2015 colle à ma mémoire. C’est une manifestation de soir au début du mois d’avril, le point de rendez-vous est le Carré Saint-Louis. Comme le SPVM entreprend immédiatement de disperser le rassemblement, de petits groupes s’éparpillent et se retirent un peu plus loin à l’ouest. La scène se déroule ainsi boulevard Saint-Laurent au sud de l’avenue des Pins. Les manifestants y côtoient des banlieusards sur le party, les jeunes filles aux jambes nues rougies par le froid et la circulation forcément compacte du jeudi soir. Elle est à vrai dire si dense qu’elle semble empêcher les manifestants de manifester : si quelques-uns tentent de marcher dans la rue, la plupart sont sur les trottoirs, petits groupes mobiles dont le terrain se déploie et se rétracte tour à tour, faisant indirectement écho aux manœuvres policières.

[...]


Extrait du texte publié dans Liberté n° 311. Pour lire ce numéro en version intégrale, visitez notre boutique.