Seul ou avec d'autres
308 | Été 2015
La vie devant soi

Chapeau: 

La troupe d'adolescents amateurs d'Anne-Marie Ouellet joue la fébrilité ordinaire de l'âge ingrat.

Avec Impatience, la metteure en scène Anne-Marie Ouellet et le concepteur sonore Thomas Sinou s’intéressent à l’adolescence, moment de passage et de devenir, moment de révélation à soi-même et au monde. Sur scène, trois adolescents et deux adultes sont assis sur des cubes. Ils portent des casques d’écoute, petits éclats de couleurs dans un espace scénique blanc. Puis, les lumières se tamisent et chacun des interprètes se met à danser et à chanter avec de plus en plus d’ardeur ce qu’il entend dans son casque. La première scène nous offre un fragment d’intimité pure et jouissive, presque stéréotypé; ce moment où, ne nous croyant pas regardés, on se lâche sur une musique qui nous prend aux tripes. Le pari d’Impatience se joue ici: parvenir à dévoiler un soi «authentique» sous le regard de l’autre, un soi qui ne se cache pas derrière des mots ou des gestes appris, qui ne s’enferme pas entre quatre murs, qui n’a pas peur d’avoir l’air fou. Apprentissage de l’adolescence donc, mais aussi, apprentissage de l’acteur.

[...]


IMPATIENCE
Texte collectif
Mise en scène d'Anne-Marie Ouellet
À l'Usine C les 6 et 7 février 2015 


Extrait du texte publié dans le numéro 308 de Liberté. Pour lire ce numéro en version intégrale, visitez notre boutique.