Repenser la souveraineté
310 | Hiver 2016
La souveraineté à la défense du politique

Chapeau: 

Pourquoi sortir le Québec du Canada? La question demande plus que des arguments économiques ou culturels; elle doit faire l’examen de ce que signifie la souveraineté à l’ère de la globalisation.

«Dans les relations entre États, souveraineté signifie indépendance.»
Max Huber

1. La souveraineté au présent
 
La souveraineté, qu’ossa donne?
 
Voilà la question toute simple que posent aujourd’hui des gens éclairés qui ont vu le monde, ou qui y ont été vus, et qui sont arrivés à la conclusion qu’il faudrait de graves et incontestables raisons pour modifier un morceau de notre ordre établi alors qu’il n’est pas pire que bien d’autres. La question nationale est une vieille question qui fait du surplace et même les gens ordinaires, disent ceux qui le sont moins, sont rendus «ailleurs». De toute manière, la souveraineté ne serait-elle pas devenue elle-même une sorte de mythe, le nom que les pays qui s’en réclament donnent désormais à leur effort d’adaptation à tout ce qui se présente comme une tendance? De toute manière, la souveraineté ne serait-elle pas devenue elle-même une sorte de mythe, le nom que donnent dans leur effort d’adaptation à ce qui se présente comme une tendance, les pays réclament leur souveraineté? Quelle est l’utilité d’être indépendant dans un monde d’interdépendances? Non seulement faut-il se demander s’il est encore possible de devenir formellement souverain sans l’accord de ceux avec qui nous sommes en interdépendance réelle, mais encore faudrait-il savoir si la souveraineté serait payante ou coûteuse, et pour qui. Il faudrait savoir par quel mystérieux détour elle améliorerait nos écoles ou réduirait les files d’attente dans les hôpitaux. Il faudrait savoir, bref, ce que ça signifierait dans le concret ce «machin», cette «idée» qui a été lancée dans la politique il y a bien longtemps, mais qui se présente maintenant comme une simple question économique. 
 
[...]

Extrait du texte publié dans le numéro 310 de Liberté. Pour lire ce numéro en version intégrale, visitez notre boutique.