Que conservent les conservateurs?
297 | automne 2012
La serviette de table

Chapeau: 

Quand Marcel Proust rencontre The Twilight Zone, l’on ne peut être que chez Buñuel.

Il y a une scène au parfum proustien dans L’ange exterminateur(quelque chose de Proust chez Buñuel ? : « Je suis vierge de Proust. Ces pages terribles, impeccables, sans points ni passages à la ligne, noires comme une araignée. Effrayant. Je n’ai jamais dépassé la première page des Jeunes filles en fleurs. » Le cinéaste de Belle de jour qui, presque autant qu’André Breton, était plutôt du genre homophobe (« avec les pédés, on ne sait jamais sur quel pied danser », pouvait-il laisser tomber devant un interlocuteur), causait ainsi de l’asthmatique du boulevard Hausmann dans ses entretiens avec Max Aub et, s’il est vrai qu’il n’a pas lu plus d’une page impeccable de la Recherche, s’il en est demeuré vierge, il a une belle expression pour évoquer l’oeuvre en entier : « les pages, noires comme une araignée » ; la relisant, je pense aussitôt à celle, somptueuse, d’Angelo Rinaldi : « un festin de nuit où la mort passe les plats… »). […]