Julien Lefort-Favreau

Marie-Claire Blais - Présentation

312 | Été 2016

Dans Passages américains, paru en 2012 peu après le printemps étudiant, Marie-Claire Blais pose un regard rétrospectif sur la lutte pour les droits civiques des années soixante aux États-Unis et livre un dense plaidoyer pour l’action collective, la résistance politique, mais surtout pour la puissance d’action de la jeunesse. Deux choses frappent dans ce court texte qui constitue en quelque sorte le point de départ de ce dossier.

Inclure les exclus - Entretien avec Marie-Claire Blais

312 | Été 2016

LIBERTÉ: De La belle bête à Une saison dans la vie d’Emmanuel ou d’Une liaison parisienne jusqu’au cycle Soifs, votre œuvre évolue et se transforme. Comment voyez-vous sa cohérence d’ensemble et les « périodes » que la critique y délimite ?

Cahier des charges

313 | Automne 2016

Pourquoi s’acharner à vouloir faire de la critique ? Faisons un petit détour. Dans « Indépendance du discours et discours de l’indépendance », article publié dans Liberté, André Belleau mettait au jour la manière dont le résultat du référendum de 1980 était la conséquence d’un antagonisme de longue date qui avait vu le jour dans et par la littérature.

L’égalité des incompétences

314 |

L’urgence de convaincre l’auditoire de la nécessité de la littérature est le pain quotidien du professeur de lettres. Il s’agit d’une question éminemment corporatiste. Le citoyen dont l’activité de lecture est non rémunérée s’interroge probablement peu souvent sur le devenir historique de ladite activité. Le prof normalement bipolaire oscille quant à lui entre une défense volontariste des vertus littéraires et une contemplation tragico-dépressive de la dégradation de la culture générale chez le jeune.

Une haine authentique - Liberté au FTA

317 | Automne 2017

Des arbres à abattre, texte de Thomas Bernhard, traduction de Monika Muskala, adaptation et mise en scène par Krystian Lupa, présenté les 2 et 3 juin 2017 au Théâtre Jean-Duceppe dans le cadre du Festival TransAmériques.

Port-au-Prince, PQ

318 | Décembre 2017

Dans une vie antérieure, j’ai eu la chance de fréquenter un peu l’historien Sean Mills. J’ai souvenir d’une rencontre qu’il avait organisée avec le poète et éditeur Rodney St-Éloi où les questions antillaises et autochtones se mêlaient joyeusement.

Pages