Julie Delporte

Théorie pour un premier livre d’urgence

317 | Automne 2017

Le premier dessin de Trois carrés de chocolat est une valise. Ou plutôt un visage, celui de l’auteure, tracé sur une sorte de petite mallette, sans détails, mais munie d’une poignée : prête à emporter. C’est là que tout commence – « la première fois que j’ai joué au plaisir avec un garçon » –, là que se matérialise un poids qu’on portera désormais, comme rangé dans une valise.