Gherardo Vitali Rosati

Quarante visages

306 |

     C’est comme s’ils étaient là. Bob Dylan, Tina Turner, Michael Jackson et tous les autres. Quand les acteurs de Trois chantent We are the world – avec l’enregistrement, bien sûr –, on croirait voir les vedettes originales sur la scène. Mais il n’y a pas de maquillage, ni même de véritable travail d’imitation, dans le spectacle de Mani Soleymanlou : celui-ci est tout simplement assis au côté de ses quarante acteurs, face au public, habillé – dirait-on – comme d’habitude.