Seul ou avec d'autres
308 | Été 2015
Écrits sous influence

Chapeau: 

De l'écrivain au lecteur, comment la parole circule-t-elle?

La légende littéraire que Yann Andréa et Marguerite Duras ont entretenue avec la ferveur qui était la leur voulait que Yann Andréa, de son vrai nom Yann Lemée, étudiant de philosophie, ait écrit pendant cinq ans à l’écrivaine après qu’il l’eut rencontrée au Cinéma Lux de Caen, lors d’une présentation d’India Song. Duras aurait donné son adresse parisienne à ce jeune homme assis au premier rang du cinéma, qui lui aurait posé des questions maladroites et avec lequel elle aurait pris une bière après le film… À l’époque, Yann Andréa avait lu l’œuvre de Duras, et vivait sous son emprise… Durant ces cinq années, Duras n’aurait pas répondu au bombardement épistolaire du jeune homme et Yann ne se serait pas laissé décourager par le silence de l’écrivaine. Après tout, elle était dans un dialogue constant avec lui: il continuait à lire ses livres. Et puis un jour, Yann aurait appelé Duras… Au téléphone, immédiatement, elle lui aurait demandé de venir. Il se serait installé comme ça, tout de suite, chez elle, à Trouville. Ils ne se seraient plus vraiment quittés, malgré les crises, les abandons et les retrouvailles que l’homosexualité de Yann et la méchanceté de Duras auraient engendrés.

[...]


Extrait du texte publié dans le numéro 308 de Liberté. Pour lire ce numéro en version intégrale, visitez notre boutique.