Prendre soin
309 | Automne 2015
Du privé au public au privé

Chapeau: 

Quatre épisodes d'une histoire du système de santé au Québec.

Pour le citoyen détenant depuis sa naissance ou presque une carte soleil, il n’est certes pas facile de s’imaginer devoir déclarer faillite à la suite d’une longue maladie, d’un accident stupide ou simplement d’un accouchement. Or, de la Nouvelle-France au Québec du début des années soixante, une telle mésaventure n’était en rien exceptionnelle. L’accès à la santé relevant principalement de la sphère privée, chacun devait payer les soins de sa poche. Les modes de paiement pouvaient alors aller du cochon à la poule pour les uns, à la monnaie sonnante et trébuchante pour les autres, à moins de compter, à partir de la première moitié du XXe siècle, parmi les travailleurs privilégiés ayant accès à une assurance privée. Ainsi, tant les médecins que les hôpitaux dépendaient alors de l’argent ou des biens que les malades se trouvaient en mesure de leur verser.

[...]


Ce texte est un extrait du texte publié dans le numéro 309 de Liberté. Pour lire ce numéro en version intégrale, visitez notre boutique.