Manifestations. La politique hors les murs.
298 | hiver 2013
Chiac, langue première, langue littéraire

Chapeau: 

France Daigle cée un espace romanesque plurilingue et jouissif, où le fou peut enfin botter le cul des rois.

J’ai souvenir de Reine Malo, jadis reine de nos écrans, lors d’une de ses célèbres chroniques « lecture », mettant en garde les lecteurs potentiels d’une saga historique quelconque : « Ce n’est pas le livre idéal à apporter en vacances, il est un peu pésant. » Un homme averti en vaut deux. Le même avertissement – sage – pourrait s’appliquer à Pour sûr, dernier opus de l’auteure acadienne France Daigle, connue pour ses romans Pas pire (1998) et Petites difficultés d’existence (2002). Lors de sa sortie à l’automne 2011, il semble bien que cette pesanteur ait quelque peu empêché la critique d’en prendre bien connaissance et de reconnaître la qualité de cet ouvrage, auquel Daigle a consacré près de dix ans. Si le poids réel de Pour sûr est remarquable, son poids symbolique l’est tout autant. Plongée dans un livre « pésant ».[…]

sur : 

France Daigle
Pour sûr
Boréal, 2011, 752p.