Habiter ou exploiter le monde?
311 | Printemps 2016
Au désordre

Chapeau: 

L’esthétique décadente et dionysiaque d’Antonio Porta.

I rapporti a été rédigé entre 1958 et 1964 et publié en 1966 par le poète italien Leo Paolazzi, connu sous le pseudonyme d’Antonio Porta, l’un des fondateurs du mouvement d’avant-garde italien Gruppo 63. Il a aussi été éditeur de revues littéraires, critique littéraire et professeur dans différentes universités prestigieuses (Yale, Bologne, Rome). Issu de la néo-avant-garde italienne, Gruppo 63 voit le jour à Palerme en 1963 et compte en ses rangs des écrivains comme Nanni Balestrini et Umberto Eco, appuyés par des artistes comme Pier Paolo Pasolini. Les auteurs prônent une expérimentation formelle et langagière qui prend position contre une écriture dominante qu’ils trouvent conventionnelle et sans profondeur sémantique et structurale.

[...]


Extrait du texte publié dans Liberté n° 311. Pour lire ce numéro en version intégrale, visitez notre boutique.