Ariane Gibeau

Ce qui refleurit sous les larmes

311 | Printemps 2016

À l’heure où l’on parle sur plusieurs tribunes d’une renaissance du féminisme québécois, où la lutte a été remise à l’ordre du jour, où les manifestations, livres, forums et blogues militants se multiplient, quelle place accorder à la colère des femmes ?