Adrien Rannaud

Les insolences de Jovette Bernier - Présentation

311 | Printemps 2016

Poète, romancière, journaliste, animatrice de radio et scriptrice pour la télévision, Jovette Bernier (1900-1981) appartient, avec quelques autres à qui on l’associe toujours, Medjé Vézina, Éva Sénécal, Simone Routier, à cette génération d’écrivaines des années trente dont les œuvres se démarquent de celles de leurs contemporains par leur parti-pris féminin sinon féministe. Longtemps traitées avec condescendance par la critique et l’histoire littéraire, elles sont aujourd’hui redécouvertes et relues.

Écraser les hortensias sous la plume

311 | Printemps 2016

Un jour, mon amour, je t’emmènerai à Saint-Fabien. On ne revient pas indemne d’un arrêt, même temporaire, à Saint-Fabien. Tu dois voir la mer, et la montagne, et le village qui s’alanguit. Il y a la vague qui frappe la grève, et les éclats bleus et verts de l’écume. Où le Bic protège du vent, où la poésie est suspendue dans une heure volée au monde. Les glycines pendent sur le mur du chalet de la Mouette. C’est Jovette Bernier qui l’avait nommé ainsi, en hommage à Tchekhov. Mouette et Jovette.